Réformer l'école, c'est possible ?

12 novembre 2006

soyez informés avant de juger!

si même les profs se mettent à faire des fautes...

Caroline

Posté par paulinecorolle à 12:01 - Commentaires [29] - Permalien [#]

soyez informer avant de juger!

J'oubliais:

Quelques autres liens pour vous faire votre opinion sur l'affaire de la vidéo:
- la preuve du double langage tenue par les concuurents de Ségolène Royal: http://www.lapoubelledesprimaires.blogspot.com/
- le détournement du message: http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=actualites&actu=397
- les réponses de Ségolène Royal (officielles celles-ci!) dans l'hebdo des Socialistes sur le temps de travail à l'école:
http://www.desirsdavenir.org/index.php?c=interventions&id=392

à bientôt

Caroline

Posté par paulinecorolle à 11:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Non, Ségolène Royal ne cherche pas à imposer les 35 heures au collège!

La vidéo qui circule sur le web en ce moment pose en effet bien des questions, et est, il faut bien le dire, très choquante à plusieurs égards.
Etant moi-même enseignante, je trouve que la maîtrise du temps dans la semaine est un des grands avantages de ce métier. A diplôme égal, elle représente même une sorte de compensation salariale en nature. Si l'on n'est pas plus payé, et qu'on doit rester toute la semaine dans les établissements, que va-t-il rester à l'éducation nationale pour attirer les meilleurs candidats?

Cependant, je me permets d'insister sur plusieurs faits:
- la vidéo qui circule est un extrait, vous trouverez en lien l'intégralité de cette vidéo, je vous laisse constater que la teneur est bien différente de sa version tronquée ( http://www.49avecsego.org/blog/ ) ;
- il s'agit d'images volées, et non d'une déclaration officielle. Il s'agit bien sûr d'une manipulation politique qui tombe à point (moins d'une semaine avant le premier tour du scrutin interne dans le parti socialiste)
- Ségolène Royal parle de "pacte" dans cette vidéo piratée. il va de soi qu'elle exclut d'imposer une telle modification horaire, sans demander leur avis aux principaux intéressés!!!

j'ai lu vos premières réactions et attends vos nouveaux commentaires,

bien à vous,

Caroline Werkoff

Posté par paulinecorolle à 11:43 - Commentaires [25] - Permalien [#]

19 octobre 2006

Christophe,

Merci beaucoup pour votre message.
J'ai déjà eu l'occasion de discuter avec Philippe Meirieu de l'intérêt de mettre en place un soutien individuel dès le cours préparatoire pour tous les enfants qui en ont besoin. Que pensez-vous de cette proposition?
merci aussi pour l'adresse du "feuilleton", j'irai le consulter régulièrement,

Très cordialement,

Caroline Werkoff


Posté par paulinecorolle à 12:31 - Commentaires [6] - Permalien [#]

13 octobre 2006

"L’école de la République" par Ségolène Royal

segolenepslogoPour la gauche, l’égalité n’est pas un slogan. Il faut se donner les moyens d’une politique équitable et juste, avec des propositions précises : qui assurera le soutien scolaire ? Dans quels locaux ? Quel impact sur l’organisation scolaire ?

Retrouver le chemin de la réussite scolaire, c’est redonner du sens à l’école de la République, et concevoir la « révolution scolaire ».

Ségolène Royal se prononce en faveur :

- Du « soutien scolaire gratuit aux enfants, au bon moment, quand ils en ont besoin », une mission que les étudiants pourraient être incités à mener moyennant « des points supplémentaires, des unités de valeur » dans leur propre cursus. Ce « travail d'encadrement » serait étendu aux universitaires de troisième et quatrième année : « Tous devront faire du tutorat » auprès de leurs cadets de première et deuxième année.

- D’une réforme de la carte scolaire : il s’agit de « desserrer ses contraintes » afin de « mettre en place une forme de choix entre deux ou trois établissements, à condition que les établissements les plus délaissés soient renforcés avec des activités culturelles de haut niveau ». « Quand on est à gauche, je crois que l’objectif ce n'est pas de réduire les libertés, mais c'est de se dire : si pour certaines catégories, notamment les mieux informées ou les plus privilégiées, le libre choix d'une école est un bon principe, pourquoi ça ne serait pas le cas pour tous les Français. C'est ça être socialiste ; c'est ouvrir l'éventail des choix à tout le monde dès lors que c'est bien pour certains. »

« Dans les écoles, et notamment dans les collèges, la violence n'a pas reculé. Il faudra que la discipline soit rétablie dans les classes ». Ségolène Royal s'est déclarée « favorable à un nouveau métier, un deuxième adulte dans les classes quand c'est nécessaire. Les enseignants doivent pouvoir se consacrer à la transmission des savoirs ».

Il faudra « aider les parents à exercer leur responsabilité parentale », y compris par la création « d'écoles des parents ».

Posté par paulinecorolle à 11:38 - Commentaires [28] - Permalien [#]

12 octobre 2006

Constat et propositions en débat

L'école est aujourd'hui en crise.
Si le constat tient du lieu commun, les réponses et les moyens d'en sortir sont moins consensuels.

Qu'est-ce qui ne va plus dans l'école de nos enfants ?
Est-ce parce qu'elle ne remplit plus sa fonction éducative ou parce qu'elle est devenue le simple reflet de la société qui l'entoure ?
Est-ce parce qu'elle n'est plus respectée comme une institution ou parce qu'elle n'est plus un lieu de l'élaboration de la citoyenneté ?
Est-ce parce que le niveau monte ou bien parce qu'il baisse?

La réforme de l'école est aujourd'hui possible si l'on applique les principes suivants:
- maintenir la scolarité obligatoire et unifiée jusqu'à la seconde sans exlure des adolescents qui deviendraient de fait des citoyens de seconde zone;
- exiger une qualité maintenue de l'enseignement;
- donner 20% des heures de cours en petits effectifs;
- accorder une attention particulière aux publics les plus fragiles;
- responsabiliser tous les acteurs de l'école (enseignants, parents, élèves, responsables publics, chefs d'établissement);
- contrôler les dépenses;
- inventer une nouvelle culture de l'évaluation.

Je serai heureuse de discuter avec vous de ces propositions. J'attends vos réactions avec impatience.

Caroline Werkoff-Leloup
(co-auteur avec Daniel Le Bret de "Réformer l'école, c'est possible!", Editions Michalon, Paris, 121 pages, septembre 2006)

Posté par paulinecorolle à 19:39 - Commentaires [72] - Permalien [#]